NOUVELLE MAIRE DE BUHL (CCJ)

FELICITATIONS à Clarisse (élève de 5ème)
Nouvelle maire du Conseil Communal
des Jeunes de Buhl

Clarisse Brucker est la nouvelle maire du conseil communal des jeunes (CCJ) de Buhl. Depuis sa création en 1996, c’est la première fois qu’une jeune fille est élue à ce poste.

Le nouveau conseil communal des jeunes (CCJ) a été installé officiellement à la mairie de Buhl, mercredi soir. Les 23 élus buhlois  : 11 jeunes nés en 2008 et 2009 et 12 jeunes nés entre 2002 et 2007 ont été accueillis par le maire Fernand Doll, l’adjointe à la jeunesse Annick Fischetti entourés des adjoints, conseillers municipaux et responsables animateurs du service jeunesse.
« Bonsoir à vous tous, vous êtes la nouvelle promotion du conseil communal des jeunes et j’espère avoir le même impact avec vous qu’avec les anciens. Vous avez à honorer une mandature de deux ans » et le maire d’insister « si vous êtes ici, c’est que vous vous engagez. Aussi soyez bien à l’écoute de tous ».

Et de rappeler les grandes actions passées mais toujours présentes des CCJ avec le marché de l’avent et la fête de la musique.
Tous les jeunes élus se sont ensuite présentés, la plupart ayant déjà quelques idées à traiter avec notamment l’environnement. Ils ont ensuite élu le jeune maire du CCJ.

Sur six candidats c’est finalement Clarisse Brucker, élève de 5e au collège du Hugstein de Buhl qui a été élue à la majorité absolue. Pour le maire Fernand Doll, « Une élue féminine : c’est une première depuis le fonctionnement du CCJ  mis en place en 1996 ». Il lui a ensuite remis l’écharpe tricolore.

Avant le verre de l’amitié chacun s’est vu remettre un carnet de notes déjà utilitaire puisque les jeunes élus ont noté leur premier rendez-vous du mercredi 21 novembre pour la préparation du marché de l’avent dans les locaux du périscolaire.
Ils se sont également vus remettre le livret du petit citoyen, véritable voyage au coeur de la République française pour découvrir son rôle et comment elle fonctionne afin de mieux comprendre les droits et devoirs des citoyens.

Extrait de l'article paru le 13 novembre dans le journal l'Alsace.